Eva Riveros

Je vous propose des séances de coaching personnel de vie ainsi que des libérations d'allergies et de phobies.

Contactez - moi

06.46.75.91.46

Mes engagements

Transformation

évolution

Adaptation

 

Découvrez les conseils et articles de votre Coach de vie personnelle et conseillère en relation humaine à Thionville, Metz et Yutz


 

Coach de vie personnelle et conseillère en relation humaine à domicile à Thionville, Yutz et Metz, je vous propose de découvrir tous mes articles de blog concernant mon activité.

 

 

Publiée le jeudi 28 juin à 15h30
Les émotions: les mouvements de la vie en soi

Qu’est ce que les émotions ? Comment les gérer, les comprendre, ou comprendre celles des autres ? Beaucoup de fausses idées sur ce sujet, que savez-nous en 2018 ?

Les fausses croyances de l’ancien monde

Nous sommes bourrés de préjugés et de croyances sur tout et les émotions n’échappent pas à la règle. Encore trop souvent, les femmes ont le droit d’être triste mais pas en colère, car cette dernière est associée à la violence. Et les hommes ont le droit d’être en colère, mais surtout pas d’avoir peur, l’expression des émotions dérange. On y voit de la vulnérabilité qu’il faut à tout prie faire taire. Et pourtant… Décomplexez-vous vous êtes normaux !

 

Des réactions physiologiques construites

Les émotions sont des réactions physiologiques construites. Et oui, elles se passent dans notre corps, ce sont donc NOS émotions, nous en sommes donc responsable ! Contruites parce qu’initialement  nous ne naissons pas avec un programme émotionnels établis. Notre apprentissage des émotions et nos expériences influent, c’est ce que l’on observe quotidiennement. Il est donc logique que si nos parents ne connaissent pas leurs émotions, il a du être compliqué pour eux de correctement nous les apprendre !

La liste des émotions varie selon chacun mais on y compte : la joie, la peur, la colère, l'amour la tristesse, la surprise, la culpabilité, la honte et le dégoût. Chacune résulte d’un stimulus – interne ou externe – et déclenche en nous des changements biologiques particuliers : variation de la production d’hormones, variation du rythme cardiaque et de la température, de la dilatation des pupilles, etc.  Chaque émotion a une fonction spécifique.

Une émotion est courte. Son fonctionnement est le suivant :

Stimulus => Réactions physiologiques (émotion) => Décharge.

 Une émotion n’est donc pas à confondre avec une sensation (les sens), un sentiment (sur la durée), une humeur (résulte souvent d’une émotion) ou un tempérament (habitude émotionnelle).

La décharge peut être : crier, pleurer, rire, taper – pas sur un humain-, ou encore bouger. Bien souvent, on ne la fait pas, en tout cas je n’ai jamais vu quelqu’un se mettre à hurler et danser en entreprise. Mais avant de décharger il faudrait déjà être capable de comprendre que l’on est sous le coup d’une émotion, et verbaliser n’est pas non plus toujours facile ! Rien que l’idée de dire à son chef « je ressens de la colère » déclenche en nous une nouvelle vague d’émotion…  Le manque de décharge signe le début des problèmes (la cigarette a d'ailleurs cet effet de bloquer la décharge émotionnelle). Analphabète de la verbalisation et gestion émotionnelle, nous mettons en place des stratégies: fumer, se ronger les ongles, s’isoler, dormir, attaquer les autres,… la liste est longue quand il s’agit de fuir nos émotions. Certains se laissent submerger et d’autres encore se battent contre elles.

gestion émotionnelle émotions emotions emotion

 

Les réactions parasites

Oui mais voilà, nous remarquons que ce tableau ne s’applique pas à tous et pour tout. Pourquoi ? Parce que nous somme « parasités ». Le tableau est valable lorsqu’une émotion est juste. Mais il arrive qu’elle soit disproportionnée ou non juste [1], ou un mélange des deux.

emotions parasites émotions émotion gestion émotionnelle

  • La plus reconnaissable, c’est la collection de timbre, c’est l’accumulation de toutes les émotions de la journée, non déchargées, emmagasinées, puis la goutte d’eau et vous sortez de vos gonds, peu importe la personne ou le motif: il faut que ça sorte.
  • La substitution est fréquente, ce sont ces personnes qui « ne sont jamais en colère » ou « ne pleurent jamais ». En réalité leurs émotions ont été substituées par d’autres.
  • Les élastiques sont des traumatismes du passée, nos réactions ne parlent pas de l’instant présent mais de notre passé.
  • Enfin la projection, c’est lorsque l’on attribue à quelqu’un une émotion, en réalité sans vraiment la connaitre. C’est ce que nous faisons lorsque nous critiquons les autres, on projette sur les autres ce que nous ressentirions à leur place.

 

 Note: une personne hypersensible aura des réactions émotionnelles disproportionnées au yeux d’une personne qui ne l’est pas.

Les émotions  et les neurosciences

Les neurosciences nous expliquent aujourd’hui qu’un enfant de moins de 5 ans est incapable de gérer ses émotions, son néocortex est en formation, et c’est le cerveau archaïque et l’amygdale qui contrôlent. La gestion rationnelle des émotions se fait par le cortex préfrontal et sa maturité n’est atteinte qu’au début de l’âge adulte. Nous confondons souvent cette mauvaise gestion avec  des « caprices » mais il n’en est rien.

Autre info primordiale, verbaliser et consoler un enfant participe à la maturation de son cerveau. Les psychologues avaient pressenti l’idée mais pour les plus septiques, les neurosciences ont identifié comment et pourquoi. Consoler un enfant active le système parasympathique qui  apaise et régule nos émotions [2]. A l’inverse, le stress et son hormone, le cortisol  sont toxiques pour l’organisme et altèrent le développement des circuits neuronaux, de l’hippocampe, détruisent les neurones du cortex cérébral,… la liste est encore longue.

Le rôle de parent est, en partie, d’aider l’enfant à exprimer et gérer ses émotions, ce qui est quasi mission impossible si l’adulte ne connait pas le sujet. Beaucoup de bons bouquins existent sur le sujet, mais comme tout apprentissage il y aura des erreurs, et du temps engagé. L’EFT aussi peut aider.

Nos responsabilités

Nos émotions nous appartiennent. Nous en sommes responsable, de A à Z. Bien sur, la plupart du temps, nous ne sommes pas responsables des stimuli. Si quelqu’un nous bouscule, c’est bien l’action de l’autre qui nous met en colère. Il est souvent nécessaire et très bénéfique de demander réparation aux personnes impliquées. Mais c’est notre colère et il nous incombe de gérer la traversée de cette émotion et sa décharge. Bien souvent nous cherchons à culpabiliser l’autre  » Tu m’as fait peur », comme pour nous dégager de la responsabilité. Nous cherchons aussi à voler la responsabilité des autres, et croire que nous contrôlons tout et tout le monde  » C’est de ma faute si la personne est malheureuse ».

Je vous invite à reprendre le contrôle de vos vies. La vie est faite d’émotions qu’il faut identifier, traverser et laisser partir… Une émotion bloquée est bien trop souvent somatisée. Plusieurs comportements sont le signe que vous êtes vous l’emprise d’un blocage émotionnel: Ne plus avancer dans la vie, juger/ sous-estimer/ condamner constamment les autres, se sentir éteint, critiquer excessivement, être non-stop sur la défensive.

 

Conseils pour libérer ses émotions 

 

    • Nous rendre compte de nos émotions
    • Comprendre quels sont nos besoins et nos réactions en jeu
    • Apprendre à mieux les communiquer : CNV
    • Faire du sport, bouger
    • Vous êtes seul ? Allez donc crier en forêt ou taper sur un coussin

 

A vous de voir maintenant comment vous allez gérer vos émotions ♥

 

Coach de vie Eva Riveros Logo phobie Strasbourg Robertsau Alsace

 

En savoir + 

Gestion émotionnelle chez l’adulte :

Gestion émotionnelle chez l’enfant:

 

    • [2] « Pour une enfance heureuse – Repenser l’éducation à la lumière des dernières découvertes sur le cerveau  » de Catherine Gueguen, Pocket, 2014

 

Articles

Le monde tel qu’il est (pour nous)

Nous aimerions tous vivre dans un monde de paix, sans violence, sans tourments, sans douleurs. Il y ferait bon vivre, les personnes coexisteraient sans difficultés entres-elle et avec la nature...

Lire la suite

Amour pour soi

RuPaul "Souvent, certaines personnes veulent avoir quelqu'un dans leur vie, car ils ne veulent pas être seul. Ma question est la suivante, si TU ne veux pas être avec toi même, pourquoi les autres le voudraient ?!...

Lire la suite

La trahison et la confiance en soi

Enfant, nous subissons beaucoup de blessures, de la part de notre environnement, de nos parents bien sûr, mais pas que. Une blessure seule perturbe l'enfant mais n'altère pas obligatoirement son développement...

Lire la suite

La honte et la culpabilité – la peur et la tristesse

La honte et la culpabilité sont deux fléaux dans notre société. Elles sont partout, dans les pubs, à l'école, dans les relations humaines, la politique. Nul n'y échappe, mais nous n'avons pas tous appris à nous en défendre...

Lire la suite