Eva Riveros

Je vous propose des séances de coaching personnel de vie ainsi que des libérations d'allergies et de phobies.

Contactez - moi

06.46.75.91.46

Mes engagements

Transformation

évolution

Adaptation

 

Découvrez les conseils et articles de votre Coach de vie personnelle et conseillère en relation humaine à Thionville, Metz et Yutz


 

Coach de vie personnelle et conseillère en relation humaine à domicile à Thionville, Yutz et Metz, je vous propose de découvrir tous mes articles de blog concernant mon activité.

 

 

Publiée le mercredi 31 juillet à 15h35
Amour pour soi

 L’amour, c’est un sujet très vaste, et je ne parlerai ici que d’un seul amour: celui pour soi. Je ne parle pas ici de narcissisme, ni d’égoïsme, mais de l’amour inconditionnel qui nous anime.  Elles sont évidentes les conséquences d’un non amour pour soi, et souvent nous sommes désemparés: comment faire pour enfin s’aimer ?!

« If you can’t love yourself, how in the hell are you going to love somebody else » RuPaul

« Souvent, certaines personnes veulent avoir quelqu’un dans leur vie, car ils ne veulent pas être seul. Ma question est la suivante, si TU ne veux pas être avec toi même, pourquoi les autres le voudraient ?! » Iyanla Vanzant

 

Sondage

J’ai demandé à 86 personnes ce qu’elles pensaient de l’amour pour soi au travers d’un questionnaire, les réponses m’ont choquées! Seulement 27 % se font des compliments et s’aident. Nous avons également tendance à moins nous faire confiance à nous qu’aux autres et à beaucoup moins nous encourager ! Lorsque je demande aux 92 % ayant répondu avoir déjà eu – ou qui ont – des complexes  QUI les avait poussé à développer leurs complexes, 75 % répondent « moi-même ».

Nous nous flagellons et nous nous enfermons nous-même dans nos complexes, dans le seul but de….. ? Se sentir mal, inférieurs, de ne pas être satisfaits? Pas que. Nous le faisons aussi pour être acceptés. Le problème étant que les autres  continuent de nous rejeter et nous continuons de critiquer les autres, peu importe le motif. Une personne jugée « trop grosse » se fait insulter, dévisager, juger. Cette même personne peut alors choisir de rentrer dans les standards de la société dans l’espoir d’être accepter mais alors d’autres critiques débarquent! Subitement c’est devenu « une chance » pour les envieux (et non plus le résultat d’efforts) ou ça devient « moche » dans la bouche des jaloux.

N’oublions pas que nous recevons 8  marques d’attention négatives contre 2 positives par jour

amour pour soi s'aimer Comment témoignez-vous votre amour ?

 

amour pour moi soi s'aimer s'aimé

Qui vous a poussé à complexer ? (Remarques, insultes, jugements…)

 

Lorsque je demande qui aimez-vous de façon inconditionnelle, il y a  plus de réponses pour les animaux ( 43.5% ) que pour soi-même (29.4 %) ! Bien sur les animaux méritent aussi un amour inconditionnel ce n’est pas la question, mais pourrions nous nous donner la priorité, pour une fois ?

J’ai conscience que ces chiffres ne sont que des chiffres, et non une vérité générale, néanmoins ils témoignent ce que j’entends, au quotidien, en consultation mais aussi simplement dans la rue. Voici quelques idées que nous pouvons mettre en application pour aller vers plus d’amour pour soi.

 

Le dialogue mental

Comme dans toute relation,  la relation à soi s’accompagne d’une communication, d’un dialogue mental. Si une personne nous injure à longueur de journée, nous critique, nous humilie, nous rejette, je suis convaincue que nous n’aurions pas vraiment envie de l’aimer, ni même de lui parler ! « Quel con celui-là ! ». Et pourtant, combien de fois nous faisons ces choses à nous-même

- « Que suis-je conne / Holala je suis nulle/  C’est impossible / Je suis moche aujourd’hui non ? / J’aurais pas grossi ? ».

Je mets au féminin car je suis une femme mais ce comportement n’est absolument pas genré. Des fois, les autres l’entendent, et des fois,  nous nous le murmurons mentalement.

En EFT on propose de répéter des phrases du type :

« Même si …. je m’aime quand même ».

« Même si j’ai perdu mon travail, je m’aime quand même »

« Même si j’ai peur pour l’avenir, je ne laisse pas cette angoisse me ruiner la vie. »

« Même si j’ai mal, je m’accepte tel que je suis ».

Essayons de remplacer ce « Je suis nulle » par « Même si je n’y arrive pas tout de suite, je reste confiante et je m’aime. » Le cerveau apprend il faut simplement le reconditionner, les réflexes d’autocritiques et d’autoinsultes peuvent partir !

 

Etre en couple avec soi-même

Etre en couple avec soi-même ça ne veut pas dire être célibataire ou devoir quitter son couple actuel. « Se passer la bague au doigt », comme le dit Nathalie Lefevre,  c’est agir avec soi comme on agirait avec l’être aimé. Prendre le temps de s’inviter au restaurant, de se faire couler un bain, de prendre soin de son corps et s’habiller classe un dimanche soir devant la télé, sans personne pour nous juger. Passer du temps seul(e) avec soi: Danser, jouer, chanter, faire du sport, aller au cinéma, aller à un concert,… C’est sympa les sorties cinémas entre potes, mais pendant la séance, on est seul devant son film, alors pourquoi pas franchir le pas et y aller seul ?

J’ajouterai un aspect sexuel important, tout le monde néglige sa sexualité seul, encore plus une fois que nous sommes en couple. Aujourd’hui il semblerait que avoir une vie sexuelle seul est  seulement acceptable pour combler le manque de partenaire ! Il n’en est rien ! Se découvrir, se connaitre, se faire plaisir passe aussi par là.

 

Se connaître et devenir intègre: la crise d’ado

Se connaître n’est pas toujours chose facile, d’autant plus que la plupart d’entre nous n’a pas fait sa "crise d’ado". La crise d’adolescence, ce n’est pas dépasser le couvre feu ou rentrer bourrée de soirée, ce n’est pas non plus insulter ses parents. C’est une énorme neurogenèse cérébrale. Il s’agit là de faire l’inventaire de nos croyances et de les trier.

Quelles sont les croyances qui m’appartiennent ? Quelles sont celles que JE juge vraies et bonnes pour moi ? Pas celles de papa-maman, ni celles de la société, mais bien les miennes. Ça n’a pas besoin d’être violent et long, il suffit de se poser les questions, les québécois diraient « ça me fait oui ou ça me fait non? » .

Prenons un exemple:

« L’important dans la vie c’est le travail! »

J’en pense quoi moi ? Peut-être que je lui donne une importance mais pour autant que je n’en fais pas une priorité. Ou peut-être que je déteste l’idée de travail, car quand j’aime et suis passionnée, je n’appelle plus ça travail mais passion. Tient, je ne suis pas d’accord avec mon père sur cette idée, mais je comprends son point de vue. La croyance est passée en revue, plus besoin de s’écraser devant ceux qui l’adoptent ni de se sacrifier pour leur faire plaisir. Si la croyance n’est pas notre, nous pouvons nous en détacher. Nous pouvons comme cela passer toutes les croyances que nous avons sur le monde et aussi sur NOUS.

Seulement ensuite nous pouvons devenir intègre. Si je crois que je suis nulle, et que je rate tout, c’est peut être lié. Le cerveau ne voit que ce qu’il croit ! Nous affirmer et nous libérer de nos hontes est très satisfaisant! Il y aura toujours quelqu’un pour critiquer, quoique l’on fasse ! De plus, les jugements ne parlent que de ceux qui les disent (peur de la projection, jalousie,…).

acceptation amour de moi soi s'aimer

Une bonne dose de courage et une seule conviction, quoi que nous trouverons dans nos valeurs et dans notre personne, nous sommes juste. Nous ne sommes peut être pas à notre place, mais cela peut facilement changer.

A vous de voir,

Belle journée ♥ 

 

Coach de vie Eva Riveros Logo phobie Strasbourg Robertsau Alsace

 

Infos :

C’est décidé, je m’épouse ! de Nathalie Lefevre – Conférence du Sommet de la Conscience 2017

Manuel Pratique d’EFT de Jean-Michel Guepey, Santé, émotions, psychologie: 20 protocoles à appliquer

Avec les enfants, comptine :

Fais toi confiance – Isabelle Filliozat

L’estime de soi – Tout le monde s’en fou

Articles

Le monde tel qu’il est (pour nous)

Nous aimerions tous vivre dans un monde de paix, sans violence, sans tourments, sans douleurs. Il y ferait bon vivre, les personnes coexisteraient sans difficultés entres-elle et avec la nature...

Lire la suite

Amour pour soi

RuPaul "Souvent, certaines personnes veulent avoir quelqu'un dans leur vie, car ils ne veulent pas être seul. Ma question est la suivante, si TU ne veux pas être avec toi même, pourquoi les autres le voudraient ?!...

Lire la suite

La trahison et la confiance en soi

Enfant, nous subissons beaucoup de blessures, de la part de notre environnement, de nos parents bien sûr, mais pas que. Une blessure seule perturbe l'enfant mais n'altère pas obligatoirement son développement...

Lire la suite

La honte et la culpabilité – la peur et la tristesse

La honte et la culpabilité sont deux fléaux dans notre société. Elles sont partout, dans les pubs, à l'école, dans les relations humaines, la politique. Nul n'y échappe, mais nous n'avons pas tous appris à nous en défendre...

Lire la suite